Parution du livre “Pour trouver la clé, il fallut perdre la mémoire des serrures”

Textes inédits de Claire Lejeune.

Aux Editions L’Arbre de Diane, Collection Les Deux Soeurs.

Essai

« La mémoire de la clé – de l’origyne – s’est perdue, car au nom du Père, sa langue fut coupée, interdite de transmission. […] Je ne cherche plus la clé, je l’ai trouvée. Je la connaissais pour en avoir été la matière même mais maintenant qu’elle a été nommée, il me faut écrire à partir d’elle. Donner la clé pour entrer dans ma maison. »

Le point de vue de Claire Lejeune est celui des origines, et plus particulièrement, de l’origyne, c’est-à-dire de la féminité au commencement de toute chose, de toute création, de la Vie – qu’elle aimait écrire avec une majuscule. Ce qui nous semble une évidence est cependant une prise de conscience à l’encontre de tous les détournements d’une civilisation qui s’est savamment construite sur la servitude des Femmes et sur leur effacement dans les coulisses de l’Histoire.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *